Les sports urbains se définissent comme des activités sportives qui se caractérisent par leur pratique dans l’environnement urbain ou dans les places publiques. Au début des années 2000, on les connaît comme sports de démonstration, le skate, le roller acrobatique… Dans cet article, nous parlons en particulier du skateboard !

Un peu d’histoire sur le skateboard

Historiquement, l’on sait que Larry Stevenson est l’inventeur du skateboard ; son nom est très connu dans l’histoire de ce sport urbain. Matériellement, c’est lui qui a révolutionné le skate, en instaurant le kicktail, c’est le nom qu’on attribue à l’arrière d’une planche en position relevée pour faire des figures telles que les manuals et les ollies. Vers l’année 1972, Franck Nasworthy, le propriétaire de la société Cadillac Wheels a inventé la roue de skate en uréthane, semblable à celle qu’on utilise de notre temps.

Vers la fin des années 2010 et pour la première fois à Paris, des débats et démonstrations sur les sports urbains ont été organisés, suite aux développements des disciplines, à la reconnaissance institutionnelle de nouvelles disciplines ou encore aux conformités sur des sujets qui touchent les lois sur la sécurité et la formation.

Conseils pratiques avant commencer à pratiquer le skateboard

Que vous soyez un simple pratiquant, capable de vous promener tranquillement en skate ou un pro qui a su faire des backflips ; logiquement, vous deviez commencer à acquérir des bases pratiques. D’abord, vous devez choisir une planche adaptée à celle que l’on souhaite utiliser. Il existe deux styles basiques, les skateboards classiques et les longboards. La plupart des styles classiques mesurent environ 80 cm de longueur et 20 cm de largeur. Ils sont munis d’un nose et d’un tail. Le nose ou nez, c’est la partie ou le côté le plus relevé, le devant de votre planche tandis que le tail est la partie arrière, relevée elle aussi. Ces deux termes sont à connaître en skate. À propos des longboards ou cruisers, ils disposent d’un long corps de forme aplatie. La longueur de la planche peut atteindre deux fois que celle d’un skate classique. Ce qui fait de ce deuxième style, les skates les plus stables et faciles à manœuvrer, fabriqués pour les débutants. Il est essentiel de se munir des chaussures adaptées, qui disposent des bords rigides et une semelle plate. Pour les débutants, n’oubliez pas les protections comme un casque, des genouillères et des coudières.