Le végétarisme est un style d’alimentation de plus en plus répandu. En fait, ces dernières années, de nombreuses personnes ont pris cette décision. C’est un mot couramment utilisé, mais savons-nous vraiment ce qu’il signifie ? Selon la définition de l’Union végétarienne internationale  ou UVI, le végétarisme consiste à suivre un régime alimentaire basé sur des aliments d’origine végétale de différentes manières selon que les produits laitiers, les œufs et le miel sont autorisés ou exclus. Cette définition prend donc en compte le choix des aliments ; le fait d’être végétarien est basé, c’est-à-dire sur une série de changements alimentaires. Mais quelles sont les valeurs et les principes qui motivent une telle décision ? Selon l’UVI, le végétarisme n’est en fait pas seulement un régime, mais un mode de vie. On en parle dans cet article.

Comment le végétarisme commence-t-il ?

Les termes végétarisme et végétarien remontent avec la première association végétarienne, la société végétarienne britannique. Jusqu’à cette époque, le terme régime végétarien était utilisé pour désigner le type de régime qui ne comprenait que des aliments dérivés de plantes. Plus tard, des associations similaires ont été créées dans d’autres pays, comme l’Allemagne et les Pays-Bas, sur la base des mêmes principes. Cet enthousiasme a conduit à la fondation, de l’Union végétarienne international, une organisation à but non lucratif qui vise à promouvoir le végétarisme.

Autant de façons d’être végétarien

Selon l’UVI, le monde végétarien adopte différentes interprétations selon le type de régime adopté. Il existe, par exemple, un sous-groupe qui permet la consommation d’œufs ou œuf-végétarien, de produits laitiers ou lacto-végétarien ou des deux. Ensuite, il y a ceux qui excluent complètement toute nourriture d’origine animale : miel, lait. Dans le cas présent, il s’agit d’un régime végétalien.

Principes de motivation

Découvrez ci-dessous quelques-uns des principes que présentent les personnes adeptes de ce mouvement :

  • Santé : ce principe considère qu’une alimentation saine et écologique est celle qui est basée sur les légumes. Les personnes excluent la viande de leur menu. En effet, elles ne la perçoivent pas comme un aliment indispensable
  • Raisons écologiques : les végétariens de ce type montrent du doigt les élevages extensifs et intensifs, les considérants comme l’une des causes de la dégradation de la planète. Ils s’appuient sur des données, telle qu’une étude de la FAO. Cette dernière affirme que le secteur de l’élevage produit plus de gaz à effet de serre que l’industrie du transport. Elle serait ainsi l’une des principales responsables du changement climatique
  • Religion : certaines religions mettent en avant le végétarisme comme un style de vie. On peut par exemple citer la religion hindou. Celle-ci considère que la vache est un animal sacré et digne de vénération. C’est pourquoi elle ne pourrait pas utilisée à des fins de consommation par l’être humain
  • Éthique : le régime végétarien pour des raisons éthiques est lié à la défense des droits des animaux. En effet, les végétariens considèrent comme peu éthique la mort de l’animal, mais aussi et surtout sa maltraitance et son exploitation dans l’unique objectif de générer des produits pour la consommation de l’être humain, nourriture, objets, vêtements. Ils défendent une vie et une mort digne de tous les animaux

Le végétarisme, un mode de vie ?

Si l’on tient compte des principes de base, on peut donc dire que le régime végétarien n’est pas un choix purement alimentaire. Elle doit plutôt être comprise comme un ensemble d’attitudes et constitue souvent un mode de vie. Il est en effet possible et probable qu’une personne végétarienne rejette tout ce qui implique l’exploitation des animaux à notre profit. Il s’agit, par exemple, de décider de ne pas mettre les pieds dans un restaurant où l’on prépare de la viande ou d’assister à des spectacles ou des événements impliquant des animaux, tels que les corridas, le palio, le cirque.

L’univers des végétariens

Il existe plusieurs catégories de produits qui composent la base d’une alimentation veggy et qui sont utilisés quotidiennement par les adeptes comme les céréales, farines, féculents, légumineuses, noix, graines, légumes, racines, fruits secs et confits, agrumes, huiles, matières grasses, condiments, herbes aromatiques, et sucreries. Les végétariens, végétaliens et véganes ont également à leur portée des spécialités gourmandes traditionnelles qui s’adaptent parfaitement à leur régime sans œufs, ni lait. Par ailleurs, même si adopter un régime végétarien est un choix conscient et personnel, de nombreux médecins et nutritionnistes se méfient des méfaits qu’il peut engendrer sur la santé. Quelles sont les conséquences liées à la surpression totale de la viande ? Quels risques pour la santé ? Pour les pratiquants, manger végétarien est un véritable style de vie au quotidien. Ils sont d’ailleurs très souvent engagés pour la défense de la cause animale. D’ailleurs, de nombreuses célébrités sont adeptes du régime végétarien, certaines en parlent librement, le prône, et d’autres sont relativement discrètes sur le sujet. Aujourd’hui, les végétariens ont eux aussi le droit de se régaler, ils existe de plus en plus de restaurants végétariens, même s’ils sont majoritairement situés à Paris. Néanmoins, des chaînes de restauration et de fast-food végétariens commencent petit à petit à se développer en province.

Régime végétarien

Le régime végétarien est un régime qui exclut les protéines d’origine animale de l’alimentation pour des raisons éthiques, environnementales ou encore de santé. Bien qu’il existe plusieurs variantes du végétarisme, la viande, le poisson, les fruits de mer et les œufs sont souvent bannis au profit de protéines végétales telles que le soja, les légumineuses ou encore les céréales

Caractéristiques du régime végétarien :

  • Riche en fibres et en micro nutriments,
  • Importance des combinaisons alimentaires,
  • Protecteur contre le surpoids et les maladies cardiovasculaires,
  • Différentes variantes existent,
  • Riche en découvertes culinaires et en nutriments.

Les grands principes du régime

Le régime végétarien est pratiqué depuis des millénaires, il a d’abord été appelé diète végétale ou encore xérophagie. Plusieurs philosophes de l’Antiquité grecque étaient végétariens. En raison de ses écrits sur le sujet, Pythagore, est d’ailleurs considéré comme le père du végétarisme. On a longtemps appelé pythagoréens les individus qui excluaient la viande de leur alimentation. Au fil des époques, de nombreux autres penseurs célèbres ont adopté le végétarisme

Comment marche le régime végétarien ?

Différents motifs peuvent pousser à adopter le régime végétarien, on retrouve notamment :

  • La prévention de certaines maladies : troubles cardiovasculaires, diabète, obésité, hypertension, ostéoporose, infections, constipation, cancer.
  • L’intérêt pour le bien-être animal.
  • La protection de l’environnement.
  • Le respect de préceptes religieux, dans certains cas.

Dans tous les cas, le régime végétarien consiste à bannir les chairs animales au profit de protéines végétales.

Régime lacto-ovo végétarien, végétalie, pesco-végétarien : quelles différences ?

Il existe des régimes proches du régime végétarien qui ont leurs spécificités :

  • Le régime lacto-végétarien, qui consiste à consommer des produits laitiers mais pas d’œufs.
  • Le régime lacto-ovo-végétarien qui permet de consommer des produits laitiers et des œufs, mais pas de viande ni de poisson.
  • Le régime pesco-végétarien, qui consiste à consommer du poisson, des produits laitiers, et des oeufs mais pas de viande.
  • Le régime flexitarien, qui consiste à réduire sa consommation de viande la plupart du temps.
  • Le régime végétalien, qui exclut toutes les denrées d’origine animale y compris les produits laitiers, les œufs et le miel.

Faut-il suivre un régime végétarien pour maigrir ?

Il est avéré que les personnes suivant un régime végétarien ont un IMC plus bas que la moyenne, cela est appuyé par le fait qu’adopter un régime alimentaire contraignant tel que le végétarisme pousse à mieux équilibrer ses apports alimentaires et à consommer moins d’aliments issus de l’industrie agro-alimentaire. De plus, le régime végétarien, en excluant les viandes, participe à la lutte contre les maladies cardio-vasculaires surtout causées par les acides gras saturés retrouvés dans la viande. Les végétariens ont généralement un taux de cholestérol inférieur à la population omnivore en raison de cette absence de viande grasse dans leur alimentation. S’il est bien pratiqué, le régime végétarien est riche en fibres apportées notamment par les légumes et les céréales complètes, il permet ainsi de lutter contre la constipation, le diabète et les troubles du transit.