L’Espagne possède un large éventail de villes que l’on peut parfaitement voir en deux jours. En fait, on pourrait dire que la plupart des grandes villes du pays pourraient être visitées en 48 heures. Attention, cela ne veut pas dire qu’à cette époque, vous connaîtrez tous les secrets de ses rues et de ses monuments. Mais sans aucun doute, il suffit d’y entrer et de visiter les choses les plus importantes.

Villes aux arts sacrés

Profitez de vos vacances en Espagne pour faire connaissance des arts sacrés. Intéressé ? Ne manquez pas le roman à Zamora.  

Zamora

C’est une ville charmante de Castille et Léon. Outre la cathédrale, qui mérite une visite, elle compte un total de 22 églises romanes, ce qui sera bientôt dit. Ce ne sont pas les seuls temples, car il y en a aussi d’autres plus récents, comme le couvent du Corpus Christi ou l’église de San Torcuato. Zamora est une ville d’Espagne, capitale de la province de Zamora, en communauté autonome de Castille-et-León. Elle est située au Nord-Est à 80 km du Portugal, elle est traversée par le fleuve Duero d’Est en Ouest. Elle avait 62389 habitants en 2017. Zamora conserve dans sa vieille ville de nombreux édifices de style roman, ce qui lui a valu d’être classée site historique. Située sur les bords du Duero, le long de la « Ruta Vía de la Plata » ou la route de l’argent, cette ville possède de nombreux remparts, palais et églises témoignant de son influence à l’époque médiévale. Sa cathédrale, construite entre 1151 et 1174, est connue pour sa coupole de style byzantin. La « Ruta del Duero » et la « Ruta Vía de la Plata » sont deux itinéraires permettant de connaître l’art et l’histoire de la province. Sans parler de la gastronomie traditionnelle de Zamora et de ses traditions séculaires, comme la célébration de la Semaine Sainte, une fête classée d’intérêt touristique.

Grenade

Grenade est une ville espagnole, capitale de la province de Grenade au sud-est de l’Andalousie. Elle s’étend sur plusieurs collines au pied de la Sierra Nevada, au confluent de trois rivières, le Beiro, le Darro et le Genil. La ville de Grenade a été façonnée par de multiples cultures et a joué un rôle important à plusieurs époques de l’Histoire. Dès l’Antiquité, la ville connaît la culture ibère puis les Carthaginois et les Romains. La conquête de la région par la dynastie des Zirides au xie siècle marque le début du royaume de Grenade, période au cours de laquelle plusieurs dynasties musulmanes se succèdent : capitale du taïfa de Grenade, Grenade est conquise par les almoravides et intégrée au royaume d’Al-Andalus en 1090 ; elle connaît ensuite les dynasties des Almohades et des Nasrides. En 1492, les Rois catholiques conquièrent la ville et l’intègrent à la couronne de Castille en tant que royaume catholique. Des persécutions s’ensuivent envers les juifs puis les musulmans, même les convertis appelés morisques. En 1833, la division territoriale de l’Espagne fait de la ville la capitale de la province de Grenade au sein de la communauté autonome d’Andalousie. Haut lieu culturel et touristique, Grenade abrite notamment le célèbre palais de l’Alhambra, un chef-d’œuvre de l’architecture hispano-arabe inscrit au patrimoine mondial. Son centre historique est divisé en quatre vieilles villes : l’Albaicín, situé sur la colline du même nom, inscrit au patrimoine de l’humanité par l’UNESCO depuis 1994 ; le Realejo-San Matías, ancien quartier juif médiéval ; le « Sacromonte », qui se trouve au nord de l’Albayzin et qui était au départ le quartier gitan, et pour finir le Centro Sagrario, centre-ville façonné principalement par la période catholique, qui s’étend en dessous de la cathédrale et de la chapelle royale où reposent les restes des Rois catholiques. Visiter Grenade en deux jours, par exemple, peut vous faire vivre des moments merveilleux. Avec son patrimoine comparable à celui de l’Alhambra et du Generalife, elle possède également d’autres attraits comme la Cartuja, la cathédrale et la chapelle royale, le monastère de San Jerónimo ou des zones incontournables comme le Sacromonte. D’ailleurs, qui n’irait pas manger des tapas pendant les nuits à Grenade ? 

Bilbao

Il est également possible de visiter Bilbao en 2 jours. Bilbao, est une ville du Nord de l’Espagne d’environ 350 000 habitants dont 950 000 habitants dans l’agglomération, capitale de la province de Biscaye et de la comarque du Grand Bilbao. C’est la ville la plus importante de la communauté autonome du Pays basque et du Nord de la péninsule Ibérique. C’est la dixième agglomération de l’Espagne et l’un de ses principaux centres économiques. Elle est située à l’estuaire du fleuve Nervion. On peut se concentrer sur des parties aussi intéressantes que le Casco Viejo de Bilbao, connu sous le nom des sept rues. Vous y trouverez les principaux monuments, tels que le musée basque de Bilbao, l’église San Nicolás, la cathédrale de Santiago, l’hôtel de ville de Bilbao ou le marché de la Ribera. Cependant, gagnez assez de temps pour entrer dans le musée Guggenheim, ne serait-ce que pour voir sa magnifique façade.À Tolède, les visites sont doublées, car il est vrai qu’elle a beaucoup à voir, de sa majestueuse cathédrale au monastère de San Juan de los Reyes ou au musée dédié au Greco. Cependant, il serait également possible de le visiter en 2 jours sans aucun problème.

Une seule ville, plusieurs coins

Passez votre séjour en Andalousie pour visiter des villes comme Cordoue, Malaga avec le musée Picasso ou la cathédrale et Séville avec des quartiers comme Triana, la Giralda ou la Plaza de España. La visite en deux jours de ces villes sont aussi faisables. 

1. Cordoue 

Cordoue est une ville située dans le sud de l’Espagne, en Andalousie. Cordoue est la capitale de la province homonyme. La ville est située sur les rives du fleuve Guadalquivir, non loin de la région montagneuse de la sierra Morena. Elle comptait 327 362 habitants en 2015, ce qui en fait l’une des villes les plus peuplées d’Andalousie avec Séville et Malaga. La ville possède un riche patrimoine architectural et culturel, qui conserve des vestiges des différentes phases de son histoire. Dans l’Antiquité, la ville est la capitale de la province romaine d’Hispanie ultérieure pendant la période républicaine, puis de la province de Bétique durant l’Empire romain. Au Moyen Âge, après la conquête du sud de la péninsule ibérique par les Arabes et les Berbères au viiie siècle, Cordoue connaît une période d’expansion et de rayonnement particulier au xe siècle en tant que capitale du Califat de Cordoue gouverné par une branche locale de la dynastie des Omeyyades. Elle redevient une ville de taille moyenne après la conquête de la région par les rois catholiques de Castille et d’Aragon au xiiie siècle. Le Centre historique de Cordoue est classé depuis 1994 au patrimoine mondial de l’UNESCO. Il compte des monuments tels que le pont romain, la mosquée-cathédrale ou Mezquita, le quartier juif médiéval et l’Alcázar des rois chrétiens. Cordoue, ville des trois cultures1, est très célèbre pour ses penseurs. Les trois principaux philosophes nés à Cordoue sont Sénèque, Averroès et Maïmonide, philosophes majeurs de la civilisation romaine, islamique et juive. Cordoue est très célèbre pour avoir été un foyer intellectuel majeur à plusieurs époques. Sénèque, Averroès et Maïmonide sont trois philosophes majeurs nés à Cordoue. 

2. Malaga 

Malaga est une ville espagnole, capitale de la province de Malaga faisant partie de la Communauté autonome d’Andalousie. Malaga est située à l’extrémité ouest de la mer Méditerranée et dans le sud de la péninsule Ibérique, à environ 100 kilomètres à l’est du détroit de Gibraltar. Située au centre d’une baie entourée de chaînes de montagnes, la ville dispose d’un territoire municipal de 394,9 km2. On y trouve deux rivières, le Guadalhorce et la Guadalmedina. Avec 568 202 habitants selon le recensement de 2012, Malaga est la sixième plus grande ville d’Espagne, la deuxième de l’Andalousie et la 46e en Europe. En comptant sa zone urbaine et sa périphérie, la ville accueille quasiment un million d’habitants. Malaga fut fondée par les Phéniciens au viiie siècle av. J.-C., ce qui en fait l’une des plus anciennes villes d’Europe. Au xixe siècle, la ville a connu une activité notable sur les plans industriel et révolutionnaire qui en a fait la première ville industrielle d’Espagne, et lui a valu les titres « Toujours intrépide » et « La première dans le danger de la liberté ». La ville a subi la première étape des épisodes les plus sanglants de la guerre civile espagnole et l’explosion du tourisme dans les années 1970. Aujourd’hui, Malaga est un important centre économique et culturel, et un nœud de communication important sur la côte méditerranéenne. De plus, comme à Grenade, les tapas andalouses et la bière fraîche aident toujours en cours de route. Tarragone cache de nombreux secrets des temps passés. Tarraco, comme l’appelaient les Romains, était, pendant l’Empire romain, l’une des principales villes d’Hispanie. Ainsi, voir Tarragone en 2 jours vous permettra de profiter de lieux comme le Forum provincial, le théâtre romain, l’amphithéâtre, le cimetière paléochrétien, les murailles romaines ou la tour Scipiones, parmi tant d’autres. Voir Valence en deux jours n’est pas du tout une mission impossible. Bien au contraire. Vous pouvez vous concentrer sur la partie la plus ancienne avec des quartiers comme El Carmen et des zones centrales comme Colón et la Plaza del Ayuntamiento. Partez un deuxième jour pour la Valence plus moderne, avec la Cité des Arts et des Sciences ou encore le Bioparc.

Villes aux offres culturelles

Qu’en est-il du capital ? Madrid dispose d’un immense éventail de monuments, ainsi que d’une offre culturelle et gastronomique vraiment impressionnante. Passer deux jours à Madrid peut vous aider à connaître certains de ses sites les plus pittoresques et les plus représentatifs, dans l’espoir, toujours, de retourner bientôt dans la capitale pour compléter la liste. Ensuite, il y a les petites villes qui font d’excellents choix pour deux jours. En 48 heures, elles donneront beaucoup plus d’elles-mêmes, comme Salamanque. N’oubliez pas que la vieille ville de Salamanque a été déclarée patrimoine mondial de l’humanité et qu’elle possède certains des coins les plus magiques et les plus charmants d’Espagne. Il se passe quelque chose de similaire avec Ségovie. Il est facile de s’y promener, et on y trouve des exemples très importants de la grandeur de l’Espagne en d’autres temps, comme l’aqueduc de Ségovie ou l’Alcazar. En outre, Zamora possède également une grande variété de bâtiments civils, comme son château, les murailles, le palais de Doña Urraca de Zamora ou le Pont Neuf ou de Pierre.

Les côtes espagnoles ou costa

Aller à la plage ? Découvrir les côtes qui font la beauté de ce pays est idéal pour passer des vacances en famille. Ville Espagne pour passer week-end, l’une des plus célèbre, la Costa Brava avec ses 12 villages dont Pals, l’un des plus charmants, pour avoir l’impression de voyager dans le temps. A part ce dernier, on compte Tossa de Mar pour admirer le charme du patrimoine et l’histoire médiévale de la ville avec le calme de la mer Méditerranée, Cadaqués, Calella de Palafrugell, Blanes, Rosas…. Les côtes intéressantes sont au nombre de 8 sans compter les îles Baléares dont à l’est, la Costa Brava, la Costa del Azahar, la Costa Blanca, au sud, Costa de Almeria, la Costa Tropical ; la Costa del Sol, la Costa de la Luz,

Quel budget ?

Les renseignements nécessaires pour votre voyage sont trouvables sur le web à savoir le prix du vol, les hôtels, les activités les mieux notées et pour réserver les visites. N’hésitez pas à consulter les avis avant de décider.