Les “Smart Cities”, ces villes intelligentes où la technologie facilite la vie, ne sont que 5 dans le monde et parmi elles, Trente détient le record en Europe.

La ville a été officiellement reconnue par l’IEEE (Institut des ingénieurs en électricité et en électronique) comme une “Smart City”, une ville qui non seulement facilite la vie de ses habitants, mais augmente également la durabilité environnementale de ses installations.

Afin d’approfondir le thème de la ville intelligente, du 10 au 15 septembre dernier, s’est tenue, entre autres, la semaine de la ville intelligente de Trente, un événement au cours duquel les principaux acteurs du secteur, tels que les institutions, les chercheurs et les universitaires, ont expliqué, par le biais de tables rondes, d’ateliers et de réflexions scientifiques, comment il était possible d’atteindre cet objectif et ont illustré les progrès réalisés dans ce sens.

Les solutions intelligentes adaptées dans les villes

L’initiative a été parrainée par l’Anci, l’Association nationale des municipalités italiennes, pour promouvoir de nouvelles solutions intelligentes visant à rendre les villes plus vivables.

Le secret réside dans l’investissement dans la recherche. Tout a commencé il y a environ trente ans, grâce à la clairvoyance du sénateur Bruno Kessler de l’époque. Kessler a créé un institut de recherche sur l’intelligence artificielle, puis s’est développé grâce à une synergie entre le public et le privé.

L’investissement de l’organisme autonome dans la recherche et le développement a été affecté à cette fin.

Les services créés par cette recherche couvrent plusieurs domaines, allant de l’administration publique à la santé, en passant par les services publics susceptibles d’améliorer la sécurité du citoyen ou la gestion des espaces verts publics.

Que se passe t-il dans la capitale du Trentin ?

Pour donner une idée, voici quelques-unes des innovations destinées à simplifier la vie des habitants de la capitale du Trentin :

  • Des bancs photovoltaïques dans les parcs publics, qui permettent de recharger son Smartphone, de vérifier les conditions météorologiques et de surveiller les niveaux de pollution
  • Application “multimédia” pour la santé
  • Surveiller les enfants sur le chemin de l’école.

Plus en détail, l’application créée pour le secteur de la santé est une plateforme électronique appelée TreC et qui permet, d’un simple clic, de

  • Consulter les rapports
  • Consulter les prescriptions
  • Soins de santé
  • Construire une carte de votre santé.

Le projet a ensuite donné lieu à d’autres applications encore en phase expérimentale, qui permet de suivre la santé du patient directement chez lui.

Par exemple, avec TreC Diabète, le médecin peut contrôler le taux de glycémie de son patient et son alimentation, ou avec TrecLifeStyle, vous pouvez guider les parents vers des choix alimentaires plus sains pour les enfants de 6 à 11 ans.

Les applications nécessaires dans les villes

Outre ces services dans le domaine de la santé, les citoyens de Trente peuvent disposer, grâce à des Smartphones ou des tablettes, de toutes les informations nécessaires sur la collecte sélective ou payer le ticket de stationnement directement en ligne.

Deux autres applications utiles sont actuellement en phase expérimentale : l’une indique au citoyen les endroits où il est possible de trouver des places de parking gratuites, évitant ainsi une recherche éprouvante pour les nerfs ; l’autre permet de réserver des services municipaux tels que ceux du bureau d’état civil, puis d’avertir l’utilisateur quelques minutes avant son tour.

Une curiosité : la section la plus cliquée du site de la municipalité est celle qui concerne “Les heures de funérailles et la recherche de personnes décédées”. Il vous permet de savoir où et quand se dérouleront les funérailles d’un cher disparu ou à quel endroit du cimetière son corps est déposé. Même si vous activez le service de géolocalisation sur votre Smartphone, vous pouvez être guidé pas à pas jusqu’à votre destination.

Trente voudrait devenir un bon exemple pour les autres villes italiennes et faire comprendre aux administrations publiques comment l’adoption de certaines technologies utilisant le Web et les applications peut non seulement améliorer la qualité de vie des habitants, mais aussi accroître la durabilité environnementale.