Un bon saut a le pouvoir d’ajouter une touche de féminité à chaque production, mais ce n’est pas une tâche facile de le tenir longtemps.

En plaçant son pied dans une position à laquelle il n’est pas habitué, l’inconfort est inévitable. Le pied devient plié et inversé (tourné vers l’intérieur), ce qui prédispose à d’éventuelles entorses et surcharges osseuses à l’extérieur. De plus, pour effectuer la foulée, certains muscles deviennent hyperactivés, ce qui peut générer une inflammation des tendons.

Néanmoins, il est possible de porter un saut sans avoir à le laisser dehors aux premières heures de la nuit. Vous trouverez ci-dessous des conseils pour améliorer votre relation avec le saut et pouvoir l’utiliser plus longtemps, ainsi que des informations de santé liées à l’utilisation du modèle :

1. Essayez avant d’acheter

Avant d’investir dans une chaussure, il ne suffit pas d’essayer et de vérifier la pointure. Faites le tour du magasin et analysez si la chaussure est confortable et adaptée à la forme de vos pieds. Assurez-vous que le modèle ne vous serre pas ou ne vous blesse pas, et que le matériau de la semelle est ferme et ne glisse pas. Privilégiez toujours le confort !

2. Choisissez la bonne taille

Il est très important de noter si la chaussure convient vraiment. Cela peut sembler élémentaire, mais lorsqu’il s’agit de choisir le talon, il est essentiel qu’il n’y ait pas d’espace en trop ou en moins. Pour les femmes aux pieds fins, cela pose généralement un problème et, dans ce cas, l’alternative consiste à investir dans des semelles intérieures qui permettent d’ajuster la taille de la chaussure (en cas de petites différences).

Nous, les femmes, aimons nous sentir belles, en sécurité, bien habillées, et la chaussure nous apporte cette confiance, mais nous devons garder à l’esprit qu’une chaussure serrée aujourd’hui peut être une déformation demain

3. Optez pour des talons plus épais

L’équilibre est essentiel pour rester au sommet du saut et donc, parier sur des sauts plus épais est une solution pour tenir le modèle plus longtemps. Parce qu’ils offrent une plus grande stabilité dans la démarche, ils sont indiqués pour les femmes qui utilisent quotidiennement des talons au travail et aussi pour les débutantes dans l’univers des talons hauts.

4. Pensez à l’occasion

Un conseil pour le choix d’une chaussure est de penser, au-delà de l’apparence de la chaussure, si elle est adaptée à l’occasion dans laquelle elle sera portée. Pour les femmes qui portent le talon au travail, le conseil est de parier sur des modèles plus bas et plus épais. Lors d’occasions plus spéciales, par exemple lors d’événements, les petits talons vont également bien.

“Avoir un (ou plusieurs !) talon moyen pour la vie de tous les jours, fabriqué avec un matériau de qualité et plus confortable. Quant à ces talons super hauts, laissez-les porter lors de manifestations de courte durée, car ils ne seront certainement pas inoffensifs.

5. S’habituer à la chaussure

Avant de porter le talon, un bon conseil est de se promener dans la maison pour faire céder la chaussure et mieux l’adapter à la forme de votre pied. De plus, passer du temps avec la chaussure permet d’identifier les points de pression les plus importants, ce qui facilite la prévention de toute blessure.

6. Investir dans les semelles intérieures

En plus de permettre un petit ajustement à la taille de la chaussure, les semelles intérieures contribuent à augmenter le confort de l’intérieur de la chaussure. Ils réduisent la douleur et soulagent la pression sur la chaussure. Il existe différents modèles de semelles, chacun ayant un but précis. Il vous suffit de trouver les points de pression les plus élevés et d’investir dans la semelle qui vous convient.

7. Penser (et repenser) à la taille du talon

Le choix d’une bonne taille de talon est également très important pour garder votre chaussure plus longtemps. Si vous n’avez pas beaucoup d’expérience avec les talons hauts ou si vous devez rester longtemps sur le talon, investissez dans des talons plus petits (jusqu’à 10 cm) qui vous permettent d’avoir l’air élégant, un peu plus grand et confortable en même temps.

8. Le modèle

La variété des talons hauts disponibles est énorme, mais pour choisir un modèle qui soit confortable et qui vous permette de rester relativement longtemps à l’aise, le conseil est de donner la préférence aux modèles plus fermés et plus fermes au niveau du pied. Évitez également les chaussures à becs très fins, car ce format a tendance à serrer les doigts et à provoquer une gêne plus rapidement.

Pour utiliser des talons plus grands, préférez les modèles à demi-jambe, qui permettent au pied de ne pas être aussi incliné, ce qui facilite la marche. Une autre solution consiste à parier sur des talons plats, qui ont une base droite et donnent plus de stabilité à la marche.

9. Essayez de ne pas rester debout toute la nuit

Si possible, il contribue à soulager la pression exercée sur les pieds. De plus, la marche et les talons hauts ne sont pas une bonne combinaison et il faut donc également éviter les longues marches.

10. Prenez soin de votre posture de marche

En plus de l’équilibre, le maintien d’une bonne posture lors de la marche en talons hauts peut prévenir les douleurs futures, ainsi que vous rendre plus allongé et plus élégant. Une mauvaise posture associée à une chaussure haute peut entraîner des problèmes de santé au niveau du dos et des lombaires.

Talons hauts contre santé

Le talon haut modifie complètement le pied, puisque son utilisation modifie la position des os du pied, la fonction musculaire et le passage du centre de gravité. En plus d’augmenter les risques de torsion, selon le type de pied et de foulée, certaines maladies peuvent apparaître ou s’aggraver.

Un pied plat, par exemple, peut être aggravé par une tension générée par des chaussures inappropriées. Cela peut être évité si le patient comprend quel type de chaussures il doit porter. La même chose se produit avec le fameux oignon. La surcharge du doigt le plus gros, associée à la chambre antérieure étroite de la chaussure, comme celles avec un bec fin, par exemple, sont associées à l’aggravation de cette déformation et génèrent une douleur locale intense. Avec la progression de l’oignon, aucune chaussure fermée n’est confortable. Alors, mieux vaut être prudent.

Aucun talon haut n’est inoffensif et il faut faire attention au choix du vôtre. Comprenez votre pied et apprenez quel type de chaussure vous convient le mieux.