Elle fait fureur depuis quelques années et a rendu service à de nombreux fumeurs. La cigarette électronique a convaincu près de 80% des fumeurs à arrêter de fumer. Le dispositif «trompe» le cerveau en reproduisant le rituel auquel les fumeurs sont habitués, qui combat la dépendance psychologique. Découvrez les différents modes de vapotage et les moyens d’arrêter de fumer.

 

La nouvelle alternative du tabac

 

Les liquides à base de nicotine sont particulièrement indiqués pour ceux qui commencent à utiliser la cigarette électronique comme alternative au tabac. Ils servent à contrer le manque de cette substance dans l’organisme. La cigarette électronique nécessite un bon entretien pour une utilisation optimale et éviter une rapide rechute dans le tabac traditionnel. Il existe deux catégories de vapoteurs dans le milieu de la cigarette électronique : ceux qui ont réussi à arrêter de fumer et qui sont définitivement passés à la cigarette électronique et ceux qui associent la cigarette traditionnelle au vapotage. Ces fumeurs sont familièrement appelés « fumeurs sociaux » qui, dans certaines circonstances, notamment en compagnie d’autres fumeurs continuent à consommer du tabac.

La difficulté d’arrêter de fumer grâce à la cigarette électronique

 

Dans 90% des cas, un mauvais choix de cigarette électronique empêche les utilisateurs d’arrêter de fumer. Lorsque l’on décide d’arrêter de fumer et de passer à la cigarette électronique, il est fortement recommandé d’être bien informé et de demander l’avis des professionnels du secteur. Il faut, tout d’abord, choisir le bon équipement de vapotage. Il existe une grande variété de kits de démarrage adapté aux débutants qui souhaitent arrêter de fumer. La plupart des boutiques spécialisées proposent une large sélection de cigarettes électroniques avec divers arômes et pour tous les budgets. Certains composants de cigarette électronique doivent être fréquemment remplacés puisqu’ils perdent de leur efficacité au fil du temps comme l’atomiseur, la chambre à travers laquelle passe le liquide.

Les atomiseurs

 

Au fil du temps, les atomiseurs accumulent des résidus, se bouchent et génèrent moins de vapeur. Sans les recharges périodiques appropriées, une cigarette électronique perd son efficacité et l’expérience de vapotage devient moins satisfaisante. Les experts indiquent qu’il s’agit de l’une des principales causes de rechute vers la cigarette traditionnelle. Même si l’appareil est en parfait état, cette expérience risque de ne pas être convaincante car l’appareil demandera une meilleure capacité pour aspirer afin de produire la quantité de vapeur attendue. Contrairement aux cigarettes traditionnelles, les cigarettes électroniques demandent plus d’énergie pour générer de la vapeur. Bien que l’on s’y habitue en peu de temps, il s’agit de l’une des caractéristiques qui peut décourager de nombreux utilisateurs. C’est pourquoi, de nombreux magasins de cigarettes électroniques recommandent des ensembles de deux cigarettes complètes avec piles et atomiseurs inclus pour en avoir une autre à disposition (un important détail pour ne pas retomber dans le tabac). Il n’existe aucune cigarette électronique universellement idéale mais chaque utilisateur peut trouver le modèle qui lui correspond.

L’expérience du vapotage

 

Le vapotage peut contenir ou non de la nicotine, mais ne contient jamais de tabac. Il s’agit de l’un des moyens les plus efficaces pour mettre fin à la dépendance du tabac, qui tue chaque année environ huit millions de personnes dans le monde. Considéré comme un dispositif médical par certains experts, la cigarette électronique présenterait quelques effets positifs sur la santé contrairement aux cigarettes traditionnelles. Dépourvues de nicotine, les cigarettes électroniques ne créent pas de dépendance physique. Cependant, les cigarettes électroniques peuvent créer une dépendance psychologique à la nicotine. La dépendance possède une composante physique à court terme et une composante psychologique sur du long terme. Dans les débuts, la cigarette électronique rend plus compliquée la rupture de la cigarette traditionnelle. Bien qu’elles contribuent à réduire le sevrage physique, les cigarettes électroniques limiteraient le sevrage tabagique. C’est pourquoi, de nombreux consommateurs combinent leur cigarette électronique à la cigarette traditionnelle. Le vapotage est 95% moins nocif que le tabagisme. En d’autres termes, les dommages potentiels que peuvent causer les cigarettes électroniques seraient, au maximum, 5% de ceux causés par le tabac avec ses centaines de substances cancérigènes. Les études montrent qu’une grande majorité de fumeurs parvient à arrêter de fumer par an grâce à ce dispositif. Vapoter est non seulement plus sain mais permet également de faire d’importantes économies sur du long terme. L’appareil est un gros investissement puisque la dépense initiale est la plus chère (l’appareil coûte entre 50 euros à 70 euros), tandis que les recharges ne coûtent qu’environ 5 euros et durent quelques semaines.