Malgré tous les risques pour la santé, environ 12.2 millions de Français sont des fumeurs. Un adulte sur cinq fume une cigarette, un cigare ou une pipe plus ou moins régulièrement. Et ils transforment souvent leur maison en appartement de fumeurs. Comme l’espace public pour les fumeurs est de plus en plus restreint à titre préventif, il est permis de fumer à l’intérieur de ses quatre murs à sa guise – et ce, sans les regards énerves des non-fumeurs en prime. Voici dix conseils qui vous aideront à assurer un meilleur air dans votre appartement fumeur.

Fumer sur un balcon ou une terrasse

La solution la plus simple : déplacer la fumée des cigarettes vers le balcon ou la terrasse. Non, ce n’est pas aussi confortable que votre canapé- mais c’est plus sain. En effet, le tabac brûlé contient non seulement plus de 90 substances cancérigènes, mais il dégage également de fines poussières, qui sont bien mieux diluées à l’air libre que dans les espaces clos.

Se limiter à une pièce, ouvrir la fenêtre et garder la porte fermée afin que l’odeur de tabac et les polluants ne se répandent pas dans tout l’appartement est également une solution.

Ventilation régulière

Quiconque fume à l’intérieur devrait aérer ses pièces plus souvent et plus longtemps que les non-fumeurs.  Les experts recommandent une ventilation efficace de dix à quinze minutes – même s’il fait froid dehors.

Nettoyer régulièrement l’appartement d’un fumeur

La nicotine et les autres polluants provenant du tabac, ne polluent pas seulement l’air de l’appartement du fumeur, mais se déposent aussi massivement sur les murs, les meubles et autres surfaces, pour s’en évaporer constamment. Une pièce où l’on fume régulièrement doit donc être nettoyée plus souvent et plus régulièrement que les autres pièces. Même les surfaces soi-disant lisses, comme les fenêtres, présentent de minuscules entailles dans lesquelles des particules nocives peuvent se déposer et doivent être nettoyées régulièrement.

Vous devez également vider le cendrier régulièrement, car il s’agit d’une source constante de vapeurs nocives.

L’odeur de tabac des textiles lavés

Les textiles agissent comme des éponges pour l’odeur de tabac. Tous ceux qui ont déjà senti leurs vêtements après une nuit dans un pub enfumé le savent. Les textiles lavables dans l’appartement, tels que les rideaux, les tentures ou les taies d’oreiller, doivent donc être placés régulièrement dans la machine à laver. Pour les tapis et les meubles plus volumineux tels que les canapés ou les fauteuils, un nettoyage à la vapeur est recommandé.

Utilisation des bougies ou des bâtonnets parfumés contre l’odeur de tabac

Souvent, les fumeurs ne remarquent pas du tout l’odeur désagréable de tabac dans l’appartement, mais en sont informés par les visiteurs non-fumeurs. Si vous voulez vous épargner de tels moments, il existe plusieurs façons de masquer l’odeur de tabac : Bougies parfumées, bâtonnets parfumés, bâtonnets d’encens, huile parfumée ou spray odorant – il y a de tout.

Ces mesures ne font que masquer l’odeur, mais les polluants restent dans la maison.

Plantes purificatrices d’air

Mère Nature peut aussi aider. De nombreuses plantes ne se contentent pas de convertir le CO2 en oxygène, mais peuvent également filtrer les polluants de l’air. Les plantes d’intérieur telles que le chrysanthème ou le Spathiphyllum (une seule feuille) ne sont pas seulement belles, mais sont aussi de véritables filtres à haute performance. Vous pouvez trouver des plantes purificatrices d’air les plus efficaces dans les marchés aux fleurs.

Élimination des odeurs de fumée des cigarettes avec des micro-organismes

Si nécessaire, les désodorisants fonctionnent sur une base naturelle avec des micro-organismes. Concentrées des millions de fois dans le liquide de nettoyage, elles promettent que leurs bactéries vont décomposer les polluants et les résidus présents sur les surfaces, les textiles et aussi dans l’air. Ils doivent également être respectueux de l’environnement et inoffensifs pour les êtres humains et les animaux.

Le vinaigre et le café

Le vinaigre est un remède domestique efficace, surtout si vous n’avez fumé qu’une fois chez vous, par exemple lors d’une fête. Il suffit de faire chauffer de l’eau, d’ajouter une dose de vinaigre et de la placer dans un bol pour fixer les odeurs. Vous pouvez également nettoyer les surfaces, les fenêtres et les portes de l’odeur de la fumée des cigarettes. Si vous trouvez le vinaigre trop piquant, vous pouvez utiliser du jus de citron à la place.

Beaucoup de gens ne jurent que par le café comme neutralisant d’odeurs. Les petits bols de café en poudre fraîchement moulu ont une odeur si intense que l’odeur de la fumée des cigarettes n’est plus perceptible après quelques heures. Avantage : le café sent merveilleusement bon. Inconvénient : moins efficace que le vinaigre ou le citron.

Les purificateurs d’air et les laveurs d’air

Les purificateurs d’air électriques sont probablement le moyen le plus efficace de débarrasser l’air de l’appartement de fumeurs à la fois des polluants et des odeurs désagréables. Les purificateurs d’air classiques fonctionnent avec un système de filtres combinés. Dans les laveurs d’air, l’air est nettoyé avec de l’eau et humidifié en même temps. Son prix d’achat est à partir de 50 euros auxquels s’ajoutent les frais d’électricité (en fonction de la puissance et de la durée de fonctionnement).

Le traitement à l’ozone

Les générateurs d’ozone sont en fait un moyen coûteux, mais efficace d’éliminer définitivement les odeurs. La prudence est conseillée en ce qui concerne la fumée de tabac. En effet, l’ozone se combine avec la nicotine et d’autres composants de la fumée de cigarette pour former des aérosols contenant de fines poussières, extrêmement nocives pour la santé et qui provoquent le cancer. Il est donc essentiel de respecter les consignes de sécurité ou de faire appel à une entreprise spécialisée. La prudence est également de mise avec les dispositifs dits d’ionisation.

 

La ventilation régulière est tout aussi essentielle pour le climat ambiant dans un appartement fumeurs que le nettoyage régulier des surfaces et des meubles. Certaines mesures ne font que masquer les odeurs, d’autres éliminent également les polluants. Le mieux est de combiner plusieurs mesures pour un climat intérieur bon et sain, également dans l’appartement du fumeur.