La chicha est un objet qui nous fait remonter le temps pour découvrir les cultures, les histoires et les modes orientales qui ont fait du narguilé un instrument d’interaction, de socialisation et d’accompagnement. Accessoire tendance chez les fumeurs depuis l’émergence des bars à chicha, le narguilé se décline désormais sous plusieurs formes et modèles, allant du classique à l’extravagant. Comment préparer une chicha et quelles sont les éléments qui la composent ?

Les composants du narguilé

Fumer une chicha est une expérience complètement différente de celle de fumer une cigarette, un cigare ou une pipe normale, en raison de sa composition et de sa structure. À première vue, il semble y avoir de nombreux composants et le mécanisme est très complexe, mais une fois que vous aurez compris comment fonctionne le narguilé et comment le préparer, fumer une chicha sera un jeu d’enfant. Le narguilé est composé comme suit :

  • Feuille d’étain : en général, les fumeurs de chicha utilisent une feuille d’étain perforée d’un diamètre d’environ 10 cm avec des trous bien placés à une distance de 0,5 cm. Vous pouvez également utiliser une grille métallique déjà perforée où vous pouvez placer le charbon de bois.
  • Briquettes de charbon de bois : les briquettes de charbon de bois utilisées pour le narguilé sont cylindriques ou en forme de cube. Elles peuvent être de différents types parmi lesquels le charbon naturel de la noix de coco.
  • Brasero : le brasero est généralement fait d’argile, ce composant est utilisé pour conduire la chaleur au tabac ou à la mélasse ou aux pierres aromatisées qui sont placées à l’intérieur. Avertissement. Le tabac à chicha ne doit pas être brûlé mais seulement chauffé ! C’est pourquoi le charbon de bois est placé sur du papier d’aluminium, pour éviter tout contact direct et ne pas brûler le contenu du brasero. Il en existe deux types : un type concave avec plusieurs trous pour placer le tabac et un autre avec un seul trou central pour répartir la mélasse autour.
  • Joint : généralement en silicone ou en caoutchouc, il est utilisé pour empêcher la fumée de s’échapper et pour pouvoir placer le brasero sans problème d’oscillation ou d’aération.
  • Plaque : elle sert à empêcher la cendre générée par le charbon de bois de s’échapper au-delà du narguilé.
  • Le corps du narguilé : c’est la partie centrale du narguilé où se trouvent les trous pour les connexions des tuyaux ou les valves de ventilation, qui à leur tour contiennent une bille d’acier pour le passage de l’air.
  • Cylindre creux : la fumée provenant du brasero passe à travers ce composant jusqu’à ce qu’elle atteigne l’ampoule avec l’eau. Ce processus transforme la vapeur, l’épaississant et la rendant plus fraîche et plus crémeuse, prête à être inhalée dans des conditions de bonne hygiène.
  • Ampoule : l’ampoule est la base et le cœur du narguilé. Cette section est remplie d’eau, de préférence froide, jusqu’à ce qu’elle couvre le cylindre sur 2/3 cm. Cela garantit une fumée homogène et uniforme. La qualité de la fabrication de l’ampoule détermine également la valeur du narguilé lui-même. Dans les narguilés les plus qualitatifs, cette section est décorée et peinte à la main.
  • Pipe : ce composant est utilisé pour aspirer la fumée du narguilé. Il s’agit d’un élément flexible qui peut être utilisé confortablement lorsque vous êtes allongé sur le canapé ou assis à une table. Il peut être de différentes longueurs et matériaux, il peut être en caoutchouc, en plastique, en tissu de caoutchouc et avoir des parties interchangeables.
  • Embout : c’est la dernière section de la pipe où les lèvres se posent pour inhaler la fumée. Dans les lieux publics tels que les bars à chicha, un embout jetable en plastique est généralement ajouté à cette section pour une plus grande hygiène, tandis que dans les narguilés à usage personnel, l’embout est en acier ou en verre coloré, pour un design plus élégant.
  • Pincettes : elles servent à manipuler le charbon de bois placé sur le brasero car elles sont incandescentes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comment préparer une chicha ?

La préparation du narguilé n’est pas du tout compliquée. La première chose à faire est de remplir la burette, environ 3/4 de la capacité totale, jusqu’à ce qu’elle couvre le cylindre sur 2/3 cm. Une fois que l’ampoule est remplie, il suffit d’insérer le corps du narguilé avec le cylindre du corps à l’intérieur de la base. Il faut ensuite mettre le tabac, la mélasse ou les pierres à l’intérieur du brasero, couvrir le brasero de papier d’aluminium ou d’un grill et placer le charbon de bois brûlant sur le papier d’aluminium. Attention ! Veillez à ce que le papier d’aluminium ne touche pas le tabac pour éviter qu’il ne brûle et ne dégage une mauvaise odeur et une fumée désagréable. Il suffit de chauffer le brasero et donc son contenu pour obtenir une fumée propre et parfumée !